top of page
  • Photo du rédacteurMairie de Koumac

La délinquance n'épargne pas la Nouvelle-Calédonie qui bat de tristes records.


Ainsi en est-il des violences intrafamiliales qui en font la région de France la plus concernée avec deux fois plus de violences conjugales que la moyenne métropolitaine. 

👉Le nombre de violences sexuelles qui ont été recensées ne cesse d'augmenter : + 46 % en quatre ans ! 

👉On y constate presque six fois plus de morts sur les routes. 

👉On y commet aussi deux fois plus de violences physiques, deux fois plus de vols de véhicules. 

L’implication des jeunes mineurs est de en plus importante souvent dans un contexte de consommation d’alcool et de stupéfiants. 

 

En 2022, la part des moins de dix-huit ans dans les faits de délinquance générale a été de 18,77 %. Elle doublait, à 36,04 %, si on ne retenait que les atteintes aux biens. Voire 39 % pour les atteintes aux biens à Nouméa. 

 

C’est sur ces constats partagés que le dialogue s’engage avec wilfrid WEISS, maire de KOUMAC, et élu provincial en recherche de réponses sur les registres de la prévention et du traitement de la délinquance juvénile. 

Il faut saluer ici le volontarisme d’un élu qui ne baisse pas les bras et reste engagé au service de l’intérêt général. 

 

GROUPE SOS en outre-mer, des stratégies de sortie de la délinquance territoriale.

 

Philippe Caumartin Flavie Mekharchi Frederic BOUTEILLE Haut-Commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie.

79 vues0 commentaire

Comments


bottom of page