top of page
  • Photo du rédacteurMairie de Koumac

RUAMM, QUAND LA POLITIQUE TUE LA SANTÉ

Suite à la conférence de presse du CHT et de la CAFAT la semaine dernière, la FPLS (Fédération des Professionnels Libéraux et de la Santé) a publié un communiqué de presse confirmant l'appauvrissement dramatique de l'accompagnement santé de la population Calédonienne - mais surtout le besoin immédiat de trouver les ressources financières permettant la survie de notre système de santé jusqu'à la fin de l'année et pendant la période intermédiaire nécessaire pour que la gouvernance DOKAMO soit efficace.

Des décisions que seul un gouvernement de plein exercice peut prendre et non le congrès.

Neanmoins, 5 mois après la chute du gouvernement en place, nous sommes toujours en situation d'attente. La question est - la santé des Calédoniens doit elle être sacrifiée sur l'autel de la discorde politique?

@Communiqué de presse de la FPLS.


11 vues0 commentaire

Comments


bottom of page